Auxiliaire de vie à domicile tarifs, services et aides financières disponibles

Auxiliaire de vie à domicile : tarifs, services et aides financières disponibles

Les auxiliaires de vie à domicile jouent un rôle crucial dans le quotidien des seniors.

En contrepartie de leur assistance et de leur bienveillance, ils touchent une rémunération adéquate.

Voici le coût d’un auxiliaire de vie à domicile

A l’évidence, un auxiliaire de vie à domicile ne travaille pas gratuitement. Le coût de cette prestation est calculé selon différents paramètres. Citons, par exemple, le niveau de dépendance de la personne âgée en fonction de la grille AGGIR. Le tarif diffère selon les prestations proposées : aide ménagère, repassage à domicile, aide administrative à domicile, dame de compagnie, portage de repas à domicile, etc.

En cas de perte d’autonomie, l’assistance devient plus complète. Il peut s’agir d’une aide à la mobilité, de soins infirmiers, d’aide au repas, d’aide à la toilette, de garde de nuit, etc. En d’autres mots, le salaire de l’auxiliaire de vie reste variable.

De fait, sa rémunération est fixée selon le Code du travail, le montant horaire du SMIC, de la loi du marché et du minimum prédéfini par la convention collective (avec sa grille de classification des emplois sur 12 niveaux selon les compétences et la professionnalisation du salarié).

Les montants minimaux des rémunérations pour les salariés des particuliers employeurs sont déterminés par la convention collective nationale. Le taux horaire peut également changer la donne. Dans le détail, le coût des services d’aide ménagère est assujetti au SMIC. Idem pour la garde de malade ou l’aide à domicile en faveur d’une personne en bonne santé (GIR 5 ou 6).

La rémunération oscille entre 12 et 14 €/h pour l’assistance de vie impliquant une personne en perte d’autonomie légère ou moyenne (GIR 3 ou 4). Pour une personne en situation de dépendance lourde (GIR 2), le tarif est compris entre 15 et 16 € de l’heure (jusqu’à 23,50 €/h en cas de dépendance totale).

Y a-t-il des aides financières dédiées au financement d’un auxiliaire de vie à domicile ?

En cas de contrat à temps plein, le salaire mensuel d’une aide à domicile s’élève à 1 869 € brut, soit 1 458 € net. Mais le niveau d’expérience et de qualification professionnelle est pris en compte dans le calcul en allant du SMIC jusqu’à 2 400 € brut.

De nos jours, différentes aides départementales prennent en charge l’emploi d’aide à domicile. Bien que celles-ci ne couvrent qu’une partie des coûts, les dépenses afférentes sont allégées.

Notons que l’Assurance Maladie prend en charge le service d’aide à domicile. Il s’agit d’une prise en charge maximale de 90% du coût supporté, dans la limite des taux horaires de la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie). À cela s’ajoutent les plafonds suivants :

  • 3000 € par personne et par mois (25 000 € par an pour une personne seule ou 41 250 € par an pour un couple)
  • 2600 € par personne (entre 25 000 € et 37 500 € par an pour une personne seule ou de 41 250 € à 50 000 € par an pour un couple)

Parmi les aides financières possibles, citons le crédit d’impôt à hauteur de 50%, une exonération des cotisations patronales et de sécurité sociale, l’APA, le PCH, le PAP et l’ARDH.

antoine laurent horizon retraite
Antoine Laurent

Expert en planification financière, Antoine guide les lecteurs d'Horizon Retraite à travers les méandres du système de retraite français.

Voir tous ses articles