Conséquences de la dissolution sur l’épargne des Français

Conséquences de la dissolution sur l’épargne des Français

Après la dissolution de l’Assemblée nationale annoncée le 9 juin dernier, la France traverse une période de crise politique qui entraîne aussi l’incertitude en termes d’investissement.

Que devront envisager les épargnants à la suite des élections législatives prévues pour cette semaine ?

Les effets de la dissolution sur les Français

Cette décision du président de la République a entraîné des conséquences perceptibles, dès le lendemain de l’annonce. Celle-ci a eu des impacts directs sur les contrats d’assurance-vie qui ont été investis sur les marchés financiers et immobiliers et dont le montant s’élève à près de 500 milliards d’euros.

Cela dit, la dissolution a donc entraîné la baisse des unités de compte qui font partie des supports les plus privilégiés des Français. Ce n’est pas tout, puisqu’elle a aussi impacté sur les placements en Bourse qui ont souhaité se constituer une épargne.

Compte tenu de l’incertitude qui a plané depuis la dissolution, certains investisseurs ont procédé à la vente de leur action au plus bas. En effet, ils craignent que la situation se détériore davantage dans les prochains jours.

Les bonnes résolutions à adopter

L’heure n’est certainement pas aux beaux fixes pour la France à cause de la dissolution du Parlement et les élections législatives. Sans oublier la hausse conséquente de l’endettement du pays. Face à cette situation, les épargnants se posent des questions sur la manière de mieux protéger leur argent pour que la crise n’ait pas d’impact sur leur économie.

Cela dit, les experts financiers recommandent principalement de ne pas prendre une décision par rapport à l’actualité. Ainsi, il est préférable de prendre ses distances en établissant une durée d’épargne sur le long terme afin d’optimiser ses investissements. Certes, il est important de considérer les événements du passé, pourtant il faut savoir que la crise sanitaire mondiale n’a pas eu beaucoup de conséquences sur le long terme.

D’un autre côté, le choix des placements financiers est aussi essentiel pour ne pas commettre d’erreurs. Actuellement, nous sommes plutôt dans une période de taux d’intérêt en baisse. Si les rendements des produits d’épargne ont connu une remontée fulgurante ces dernières années, ils devront redescendre peu à peu. L’immobilier semble aujourd’hui dans une phase propice, notamment grâce à la chute récente du prix des biens qui a permis d’obtenir des rendements exceptionnels.

Quant aux placements en SCPI, les rendements s’annoncent aussi plus intéressants puisqu’ils peuvent atteindre jusqu’à 8 % pour certaines sociétés.

Ne jamais prendre de décision à la hâte

Certes, la dissolution de l’Assemblée nationale a entraîné une déstabilisation immédiate du marché, notamment des épargnes des Français. Toutefois, il est primordial de se rappeler que les crises font partie intégrante de la vie des placements sur le long terme.

Pour y échapper, la seule solution c’est d’éviter tous les produits d’épargne. Pourtant, les placements financiers sont les meilleurs moyens de se constituer une épargne et de percevoir des rendements. Cela dit, il est plutôt conseillé de miser sur la diversification.

antoine laurent horizon retraite
Antoine Laurent

Expert en planification financière, Antoine guide les lecteurs d'Horizon Retraite à travers les méandres du système de retraite français.

Voir tous ses articles