Épargne retraite conseils d'experts pour ceux à 20 ans de la retraite

Épargne retraite : conseils d’experts pour ceux à 20 ans de la retraite

Ouvrir une épargne dès son plus jeune âge est un excellent moyen pour se constituer un capital à l’avenir et assurer sa santé financière.

Mais, si vous n’avez pas eu le temps de vous lancer dans cette aventure, il n’est pas trop tard si vous vous y mettez maintenant. Ci-dessous quelques conseils d’experts si vous êtes à 20 ans de la retraite. Focus !

A 20 ans de la retraite : investir dans l’assurance vie

Si vous êtes dans cette catégorie, vous pouvez placer votre argent dans un produit d’épargne sécurisé comme l’assurance-vie. L’argent accumulé reste disponible sur votre compte épargne. Et, en cas de besoin, vous avez la possibilité de procéder à un rachat partiel ou un rachat total en fonction de la situation. Mais, la fiscalité est plus intéressante seulement après 8 ans de détention avec un abattement de 4600 euros sur vos gains et de 9 200 euros pour un couple.

Bénéficier de l’avantage fiscal du PER

Avec le plan d’épargne retraite ou PER, votre argent ne peut être mobilisé qu’à votre retraite, sauf si vous faites face aux accidents de la vie. Son avantage ? En termes de fiscalité, les versements effectués sur le dispositif sont soustraits de votre assiette imposable, dans un seuil de 10% de vos ressources de l’année précédente ou dans la limite de 35 194 euros en 2024 si vos revenus sont plus élevés.

Cette option est recommandée pour ceux qui ont atteint le maximum de salaire, et dont les taux marginaux d’impôt commencent à partir de 30%. Autrement, vous pouvez choisir de n’appliquer la réduction fiscale qu’à la sortie puisque vos revenus diminuent à la retraite et l’impôt aussi par conséquent.

Fonds euros ou unités de compte : lequel privilégier ?

Le fonds euros est plus sécurisé et moins risqué que les unités de compte. Ces dernières, en revanche, sont exposées aux fluctuations du marché puisqu’elles ont investi dans les obligations, en immobilier ou en actions.

Ensuite, vous pouvez aussi choisir entre :

  • Une gestion libre : en privilégiant les actions pour bénéficier d’un rendement pouvant aller jusqu’à 12%. Attention à ne pas tout miser sur les actifs risqués. Il vaut mieux rester prudent et investir seulement 80 % à 60%
  • Une gestion pilotée. Avec celle-ci, vous êtes accompagné par un professionnel qui, souvent, vous propose de vous lancer au départ dans des investissements à risques. Ensuite, à l’approche de la retraite, les actifs à haut risque seront arbitrés.

Adopter la stratégie de diversification

Si vous avez déjà ouvert une assurance-vie ou un PER, vous pouvez les compléter avec un autre produit comme :

  • Le plan d’épargne d’actions ou PEA : pour jouir d’une exonération d’impôt après 5 ans de détention
  • La SCPI : pour obtenir des revenus réguliers versés périodiquement
  • Le PEE et PER collectifs : notamment si vous avez touché l’intéressement et la participation. Vous profitez d’une exonération à la sortie.
antoine laurent horizon retraite
Antoine Laurent

Expert en planification financière, Antoine guide les lecteurs d'Horizon Retraite à travers les méandres du système de retraite français.

Voir tous ses articles