Les clés pour gérer efficacement son patrimoine et prévenir les imprévus avant la retraite

Les clés pour gérer efficacement son patrimoine et prévenir les imprévus avant la retraite

Personne n’est jamais à l’abri des changements et des aléas de la vie au quotidien. Pour prévenir les imprévus et gérer efficacement son patrimoine, il est impératif d’adopter les bonnes stratégies. Découvrez-les dans cet article. Focus !

La location meublée : une meilleure alternative pour une meilleure gestion de son patrimoine

Il existe plusieurs investissements possibles pour ceux qui disposent d’un patrimoine immobilier. Pour bénéficier d’un revenu supplémentaire et en même temps, optimiser votre fiscalité, n’hésitez pas à privilégier la location meublée. Si votre bien est éligible à la location meublée non professionnelle ou LMNP, le rendement peut aller jusqu’à 4,64% brut.

En termes de fiscalité, avoir un statut de LMNP est intéressant. Si vous choisissez le régime micro-BIC, par exemple, vous profitez d’un abattement à hauteur de 50% sur vos recettes. Si vous optez pour le régime réel, vous avez la possibilité d’amortir votre investissement immobilier.

Autrement, vous pouvez vous orienter vers les sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI. Ce véhicule financier vous libère de toutes les contraintes de gestion des biens, puisque la société de gestion s’en occupe. Vous percevez des revenus locatifs en contrepartie des parts achetées.

Bien choisir son profil d’investisseur

L’assurance-vie est un outil d’épargne très prisé. Vous devez toutefois être dans la capacité de bien gérer vos contrats, si vous en possédez plusieurs. Afin de minimiser les risques, il vaut mieux opter pour le profil prudent. Dans ce cas, le contrat peut contenir une petite partie d’unités de compte et une part plus conséquente de fonds en euros. Pour rappel, ce dernier est plus sécurisé et ne présente pas de risque de perte de capital. L’UC, en revanche, offre un rendement plus élevé.

Aussi, concernant la clause de bénéficiaire, privilégiez le modèle réglementé. Pour protéger le conjoint survivant, vous lui donnez le quasi-usufruit tandis que la nue-propriété appartiendra à votre enfant. La raison ? Le partenaire n’est pas soumis aux droits de succession. Il risque toutefois de ne plus profiter des avantages de la succession s’il devient bénéficiaire de la pleine propriété de l’assurance-vie.

La transmission de patrimoine

La transmission de patrimoine peut être organisée le plus tôt possible. Vous pouvez, par exemple, opter pour le système de démembrement de propriété. Autrement, vous avez le droit de faire des donations tout en respectant les conditions nécessaires pour éviter de payer une fiscalité élevée. Si vous avez un PEL et que vous avez besoin d’argent, vous avez la possibilité de le liquider.

Ensuite, vous pourrez utiliser le reste de la somme pour l’investir dans une assurance-vie ou dans des OPCI meublées. Enfin, sachez que la Bourse est aussi un terrain intéressant en termes d’investissement. Il est fort probable de faire des plus-values, à condition d’avoir la bonne approche.

Horizon Retraite est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

antoine laurent horizon retraite
Antoine Laurent

Expert en planification financière, Antoine guide les lecteurs d'Horizon Retraite à travers les méandres du système de retraite français. Il offre des conseils pratiques et des analyses pointues pour une retraite sereine.

Voir tous ses articles