Quel sera le montant de la retraite de base après les législatives

Quel sera le montant de la retraite de base après les législatives ?

À quelques jours des élections législatives anticipées, le programme concernant la retraite fait surface. Alors, à quoi les retraités peuvent-ils s’attendre ? Qu’en est-il du montant de la retraite de base après les législatives ? Réponses dans cet article.

Comprendre le calcul de base actuel de la retraite de base

Le montant de la retraite de base repose sur les 25 meilleures années de salaire (pas forcément les dernières années), du nombre de trimestres cotisés et du taux de liquidation qui s’élève à 50% au taux plein.

Il est à noter que le taux plein est effectif si vous avez atteint les 64 ans et que vous avez cotisé 166 et 172 trimestres en fonction de votre année de naissance ou si vous êtes âgé de 67 ans (âge de la retraite à taux plein), sans pour autant avoir validé les nombres de trimestres nécessaires.

Il est à noter que la pension de retraite de base, en 2024, ne doit pas dépasser les 1 932 euros par mois. Mais, ce montant changera-t-il après les élections législatives ?

Les différentes réformes de retraite proposées par les partis politiques : quel sera le montant ?

Il est important de souligner qu’il est assez compliqué de déterminer à l’avance le montant de la retraite de base après les législatives. En revanche, il peut évoluer s’il y a des changements au niveau des éléments qui constituent la base de calcul.

Chaque parti politique a sa manière de voir l’avenir du système de retraite en France. Pour l’Ensemble, par exemple, il envisage de revaloriser les retraites suivant l’inflation alors qu’au départ, il voulait garder l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans.

Le nouveau front populaire, quant à lui, a indiqué son intention de mettre fin à la dernière réforme de retraite et de revenir à 62 ans, puis progressivement à 60 ans. Le NFP prévoit aussi d’indexer le montant des pensions au salaire. Mais pas que ! Il veut augmenter de 0,25 point les cotisations vieillesse, et ce, tous les ans pendant une durée de 5 ans. Il s’agit d’ailleurs de l’une des mesures prioritaires du parti.

Concernant la Reconquête, elle cherche à revaloriser les petites retraites de moins de 1 300 euros par mois en les augmentant à hauteur de 600 euros par an, et ce, grâce à l’exonération de la CRDS et la CSG. Enfin, le Rassemblement national souhaiterait, de son côté, indexer les retraites sur l’inflation tout comme le premier. Concernant la revalorisation du minimum vieillesse, il serait à hauteur de 1 000 euros par mois.

Vous l’aurez compris, le montant de la retraite de base dépendra en grande partie des mesures adoptées par les députés élus à l’Assemblée nationale en France. Affaire à suivre …

antoine laurent horizon retraite
Antoine Laurent

Expert en planification financière, Antoine guide les lecteurs d'Horizon Retraite à travers les méandres du système de retraite français.

Voir tous ses articles