Qui aura le droit de retirer le permis aux personnes âgées

Qui aura le droit de retirer le permis aux personnes âgées ?

Les personnes âgées au volant rentrent au cœur des débats politiques et sociaux de nos jours. Un nouveau dispositif sur le retrait du permis de conduire des seniors pourrait changer la donne prochainement. Détails !

Les personnes âgées automobilistes sont-elles réellement des dangers publics ?

Bien le Parlement européen n’ait pas encore acté la suppression définitive du permis à vie, cela reste un sujet épineux. A la suite des accidents graves impliquant des personnes âgées, l’option publique commence à pencher vers l’examen médical obligation pour les automobilistes seniors.

Logiquement, les capacités physiques d’une personne se détériorent avec l’âge. C’est notamment le cas de la vision. Si elle est mauvaise, les accidents sont inéluctables. Idem pour l’audition. D’après le site de la sécurité routière, ces changements modifient progressivement l’aptitude à la conduite.

Bien entendu, tous les seniors au volant ne sont pas forcément dangereux. Pour évaluer l’aptitude d’une personne âgée à la conduite, une visite médicale s’impose. En cas de résultats négatifs, le retrait du permis de conduire devrait être irrévocable.

Le retrait du permis de conduire des seniors sera-t-il bientôt initié par leurs proches ?

Les parlementaires avaient décidé de ne pas adopter la suppression définitive du permis à vie pour plusieurs raisons. Premièrement, cela pourrait priver une personne âgée de mobilité. Deuxièmement, en l’absence de son permis de conduire, celle-ci risquerait de subir les conséquences néfastes de l’isolement.

Rappelons néanmoins que 7 enfants à vélos avaient été blessés par une automobiliste de 83 ans à La Rochelle. Lors de cet incident, celle-ci roulait à contresens.

La visite médicale obligatoire reste inexistante en France, certes, mais des mesures alternatives sont possibles. Les proches d’une personne âgée, par exemple, peuvent lancer une procédure de retrait du permis de cette dernière en cas d’inaptitude à la conduite. Pour ce faire, il faut déposer un courrier (simple) à la préfecture la plus proche du lieu de du senior.

En cas de besoin, ses proches peuvent toujours signaler la gendarmerie pour veiller à la sécurité de la personne âgée.

Quid de l’examen médical obligatoire ?

Si vous constatez que votre grand-père ou votre grand-mère conduit dangereusement, vous pouvez agir à son insu. Après le retrait de son permis de conduire, il faut lui expliquer calmement la situation. Selon les cas, il peut s’agir d’un retrait définitif ou temporaire.

Dans les deux cas, cette procédure s’accompagne d’une visite médicale. De quoi justifier le retrait du permis de conduire du senior. Bien sûr, l’examen doit être effectué par un médecin agréé. Le spécialiste peut ensuite solliciter une auto-école pour évaluer la capacité d’une personne âgée à conduire en toute sécurité.

Le verdict final sera donc donné par le professionnel de santé. Mais la décision du Préfet peut changer la donne. En cas de réponses négatives, le retrait du permis de conduire de la personne âgée devient inéluctable.

Néanmoins, le site de la sécurité routière précise : « cette procédure doit être incluse dans un questionnement plus global ». « La perte de son permis de conduire prive une personne âgée d’une partie de son autonomie ». Toujours selon le gouvernement : « cela ne doit pas conduire à l’isoler encore plus. Des mesures d’accompagnement ou de remplacement doivent être mises en place »

antoine laurent horizon retraite
Antoine Laurent

Expert en planification financière, Antoine guide les lecteurs d'Horizon Retraite à travers les méandres du système de retraite français.

Voir tous ses articles