Abonnement au fil d'info
Inscription à la newsletter
Reconstitution de carrière, mode d'emploi

La reconstitution de carrière permet de vérifier le nombre de trimestres validés par un assuré lors de sa vie active. Elle prend parfois des allures de véritable «remontée aux sources», plus ou moins aisée à entreprendre.

Être au fait de la législation

Avant de prétendre à toute liquidation de droits, mais aussi aux grandes étapes de sa carrière professionnelle, l’assuré doit se renseigner précisément sur les paramètres de son assurance vieillesse. Ainsi, il ne faut pas négliger les modifications déjà actées ou à venir du fait des différentes réformes des retraites.
 

Réunir les éléments relatifs à différentes périodes d’activité

Pour établir un bon prévisionnel de sa future pension, il vaut mieux avoir une entière connaissance de la nature de ses cotisations obligatoires en fonction des périodes d’activité. Encore faut-il réunir tous les documents administratifs et en particulier les bulletins de salaire (quand on a été salarié) et les récapitulatifs de points des différents régimes de retraite auquel on a cotisé. Nombreux sont les assurés qui pensent à tort n’avoir pas droit au taux plein, parce qu’ils ont perdu la trace de certaines périodes d’activité.

Téléchargez votre relevé de carrière, tous régimes confondus, sur votre compte en ligne Cipav.

Prévoir le montant des pensions pour bien anticiper la cessation d’activité

Il vous est possible de découvrir le montant de votre future retraite sur votre compte en ligne Cipav.

À l’occasion des congrès professionnels ou des réunions d’information en région, des conseillers retraite peuvent réaliser des simulations approfondies.

Une fois que l’assuré connaît le montant approximatif de sa pension, il s’agit de savoir quand il la touchera selon les perspectives de liquidation et de durée d’assurance qui sont les siennes et selon les règles appliquées par son régime de retraite.

Enfin, l’assuré peut anticiper sérieusement les conditions de sa cessation d’activité. L’évaluation objective de ses droits de retraite, mais aussi le contexte particulier de son rapport à l’exercice professionnel peuvent entrer dans ce bilan personnel. Il est rare qu’un architecte ou qu’une profession de conseil se représentent sereinement une cessation brutale d’activité. Dans cette perspective, les dispositions de cumul retraite-activité sont aussi à considérer.
 

Mots clés : liquidation; emploi-retraite; adhérents; retraite-activité; information