Comment percevoir la pension de réversion après le décès de son conjoint

Comment percevoir la pension de réversion après le décès de son conjoint ?

La pension de réversion est versée sous conditions, au conjoint survivant après le décès de son partenaire.

Mais, y êtes-vous éligible ? Comment en bénéficier ? Quand déposer la demande ? Réponses.

Le fonctionnement de la pension de réversion

La pension de réversion, appelée aussi retraite de réversion, est tout simplement le pourcentage de la retraite que le défunt a obtenu ou aurait pu obtenir de son vivant. La somme sera alors attribuée au conjoint survivant.

Si l’époux (e) décédé s’est marié (e) plusieurs fois, la pension de réversion sera répartie entre chaque conjoint (e) divorcé (e). À noter que ces avantages ne concernent pas les concubins ou les partenaires pacsés.

Conjoint décédé affilié au régime général : les conditions d’attribution

Pour prétendre à la retraite de réversion, vous devez avoir 55 ans au moins ou 51 ans si le décès est survenu en 2009. Vous devez avoir des ressources minimales annuelles de 24 232 euros pour une personne seule.

Pour un couple, en revanche, les revenus doivent être inférieurs à 38 771,20 euros. Si votre époux ou ex-époux était affilié au régime général, vous pourriez obtenir jusqu’à 54 % du montant de la pension qu’il aurait dû encaisser.

Pension de réversion de la retraite complémentaire Agirc-Arrco

Votre mari ou femme appartenait au régime de l’Agirc-Arrco ? Les conditions sont quasi-similaires à celles du régime général. Cependant, en cas de remariage, vous perdez définitivement ce droit. Le minimum d’âge est de 55 ans si le décès a eu lieu à partir du 01/01/2019 et d’au moins 60 ans si avant cette date (Agirc).

Vous pouvez percevoir la retraite de réversion plus tôt si vous avez 2 enfants à charge au moment du décès. Cette fois, il n’y a pas de conditions maximales de revenus annuels. Le montant correspond à 60% de la retraite complémentaire de votre partenaire.

Qu’en est-il si le défunt était fonctionnaire ?

Dans ce cas, vous pouvez recevoir jusqu’à 50% de la retraite de base qu’il aurait pu prétendre. À cela s’ajoutent des majorations, attribuées sous certaines conditions. Pour bénéficier, vous devez au moins :

  • Avoir été marié avec l’ex-fonctionnaire pendant 4 ans ou 2 ans avant la retraite;
  • Avoir eu un enfant avec lui;
  • Ne pas vous remarier après le décès. Autrement, votre droit à la pension de réversion est annulé. Mais, il existe quelques exceptions. Vous toucherez à nouveau le montant si votre nouvelle relation prend fin.

Pour avoir la pension de réversion, il faut en faire la demande. Si vous la déposez au cours de l’année du décès, le versement débutera au 1er jour du mois après le décès.

Si la demande est faite plus tard, le versement commencera le premier jour du mois suivant la date de réception de la demande par la caisse.

Horizon Retraite est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

antoine laurent horizon retraite
Antoine Laurent

Expert en planification financière, Antoine guide les lecteurs d'Horizon Retraite à travers les méandres du système de retraite français. Il offre des conseils pratiques et des analyses pointues pour une retraite sereine.

Voir tous ses articles