Abonnement au fil d'info
Inscription à la newsletter
La direction et l'agent comptable

La gestion de la CIPAV est effectuée sous la double responsabilité du directeur et de l’agent comptable dans les domaines qui leur sont propres.

La responsabilité administrative et comptable de la Caisse

Il y a deux pouvoirs bien définis.
Le directeur est responsable du fonctionnement administratif et a autorité sur le personnel de la Caisse dans le cadre des orientations arrêtées par le Conseil d'administration et sous son contrôle. Il a le pouvoir d’ordonnancement, c’est-à-dire qu’il a, seul, qualité pour émettre les ordres de recettes et de dépenses. Les prévisions budgétaires sont des prévisions de dépenses, qui doivent être approuvées par le Conseil d’administration, puis par la tutelle.
Le directeur peut déléguer, sous sa responsabilité, une partie de ses pouvoirs à ses collaborateurs.

L'agent comptable est chargé, de son côté, sous sa responsabilité personnelle et pécuniaire, de l'ensemble des opérations financières et comptables de l'organisme, de l'encaissement des recettes et du paiement des dépenses. L’agent comptable a, seul, qualité pour opérer tout maniement de fonds et de valeurs. Il est responsable de la régularité et de la sincérité de la comptabilité.

Des maillons essentiels à la gouvernance financière de la CIPAV

Le règlement financier de la CIPAV dispose que «le Directeur produit un compte-rendu de gestion au niveau global, transmis à la Commission des Placements». Le directeur et l’agent comptable composent en effet, avec le Conseil d’administration et les commissions des Placements et de Contrôle, une chaîne de décision, de responsabilité et de contrôle mutuel qui est essentielle à la préservation des intérêts des adhérents.

L’organigramme décisionnel qui préside à la bonne gouvernance de la Caisse en termes de gestion financière peut ainsi être formalisé de la façon suivante:

 La gouvernance financière de la CIPAV

Mots clés : gestion; gouvernance