Gérald Darmanin révèle de nouvelles primes mensuelles pour les forces de l'ordre dès juillet

Gérald Darmanin révèle de nouvelles primes mensuelles pour les forces de l’ordre dès juillet

Dans un contexte de tensions croissantes et de défis sans précédent pour les forces de l’ordre, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a récemment dévoilé une série de mesures inédites. Parmi celles-ci, des primes spécifiques destinées à valoriser et soutenir le travail des policiers et gendarmes français.

Cet article se propose d’examiner en détail ces nouvelles dispositions et leur impact potentiel sur la profession. Restez avec nous pour découvrir comment le gouvernement entend renforcer son soutien aux forces de l’ordre à travers ces initiatives financières innovantes.

Le Ministre de l’Intérieur annonce des mesures indemnitaires pour les forces de l’ordre

Gérald Darmanin, le Ministre de l’Intérieur, a récemment dévoilé trois décrets portant sur de nouvelles mesures indemnitaires en faveur des policiers et gendarmes. Ces textes très attendus comprennent :

  • une prime mensuelle de voie publique qui sera versée à certains agents dès le 1er juillet,
  • d’autres primes destinées aux personnels administratifs et techniques,
  •  une indemnité d’absence missionnelle.

Ces annonces s’inscrivent dans la continuité du protocole signé en 2022 et viennent compléter les précédentes mesures annoncées par le ministère concernant les primes pour les agents mobilisés lors des Jeux Olympiques.

Précisions sur les primes annoncées pour les personnels actifs, administratifs et techniques

La prime mensuelle de voie publique, d’un montant initial de 50 euros, sera versée à partir du 1er juillet aux agents actifs et policiers adjoints intervenant en urgence sur la voie publique. Ce montant passera à 100 euros dès juillet 2025.

Par ailleurs, une prime mensuelle de 160 euros sera attribuée aux personnels administratifs et techniques dès le 1er juillet 2024, puis augmentera à 200 euros à compter du 1er juillet 2027.

Enfin, l’indemnité d’absence missionnelle concerne les policiers en renfort loin de leur domicile familial. Dès cinq jours d’absence, ils recevront une indemnité journalière de 50 euros.

Réactions syndicales face aux annonces du ministère de l’Intérieur

Les syndicats policiers ont accueilli favorablement ces nouvelles mesures indemnitaires, tout en exprimant certaines réserves. Ils saluent la publication des décrets mais déplorent l’absence de texte concernant les avancements et le paiement des heures supplémentaires défiscalisées et déplafonnées.

L’Alliance Police Nationale a notamment insisté sur la nécessité d’une diffusion rapide de ces textes. Malgré leur satisfaction, les syndicats restent vigilants et n’écartent pas la possibilité de se mobiliser à nouveau si nécessaire. Le syndicat Un1té envisage même de maintenir son rassemblement prévu devant le ministère de l’Économie.

Ainsi, l’éventualité d’une mobilisation syndicale reste sur la table, signifiant que malgré une satisfaction initiale, les syndicats restent attentifs et prêts à agir si nécessaire pour défendre les intérêts de leurs membres.

Cette réaction proactive des syndicats témoigne de l’importance des enjeux liés au soutien financier et moral des forces de l’ordre, mais également des attentes et des exigences de ces professionnels en matière de reconnaissance et de valorisation de leur travail.

Horizon Retraite est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

antoine laurent horizon retraite
Antoine Laurent

Expert en planification financière, Antoine guide les lecteurs d'Horizon Retraite à travers les méandres du système de retraite français. Il offre des conseils pratiques et des analyses pointues pour une retraite sereine.

Voir tous ses articles