Comment l'assurance-vie peut-elle optimiser la transmission de votre héritage

Comment l’assurance-vie peut-elle optimiser la transmission de votre héritage ?

L’assurance-vie est souvent utilisée pour se constituer un patrimoine, et ce, sur le long terme. Mais, elle peut aussi être une meilleure alliée dans le cadre de la préparation de l’héritage.

Découvrez dans cet article comment ce contrat optimise la transmission. Focus !

Transmission de patrimoine financier via assurance-vie : le fonctionnement

Le contrat d’assurance-vie est défini comme étant un actif hors succession. Concrètement, il n’est pas concerné par les règles de partage entre héritiers et fait l’objet d’un régime fiscal spécifique. Il faudra bien évidemment l’alimenter selon votre rythme.

L’argent accumulé va au fil du temps constituer des intérêts. À la sortie, l’épargne sera reversée soit en rente viagère soit sous forme de capital. Mais, si le détenteur n’a pas récupéré l’argent avant son décès ou s’il a choisi d’utiliser le support pour transmettre son capital, les bénéficiaires désignés encaissent alors les montants qui y sont nichés. Et c’est là tout son intérêt.

En effet, sachez qu’à tous les versements effectués avant les 70 ans s’appliquent un abattement qui arrive à hauteur de 152 500 euros pour chaque bénéficiaire. Au-delà, les sommes seront taxées à 20% jusqu’à 700 000 euros, puis 31,25%.7.

Mais, pour les versements après les 70ème anniversaire du détenteur, la fiscalité est moins intéressante : une exonération globale de 30 500 euros pour l’ensemble des bénéficiaires et pour tous contrats confondus. Les gains, quant à eux, sont exemptés d’impôts.

L’assurance-vie : un dispositif doté d’une grande flexibilité

L’assurance-vie est très prisée des utilisateurs. D’après un sondage, près de 55% des individus interrogés affirment que ce placement est le meilleur allié dans le cadre de la transmission. La Bretagne remporte d’ailleurs le record de détention avec un taux de 63%, surpassant les Normands de 18 points et la moyenne nationale de 8 points. Mais comment expliquer cet engouement général des utilisateurs ?

Hormis le côté fiscal déjà évoqué, ce contrat se démarque entièrement par sa flexibilité. En effet, il vous offre la possibilité de désigner les bénéficiaires qui deviendront alors des ayants droit. Concrètement, ces derniers sont les héritiers de votre contrat.

D’ailleurs, ce ne sont pas forcément des personnes ayant un lien de parenté avec le détenteur. Vous pouvez choisir qui vous voulez, qu’il s’agisse d’une association ou autre.

Si souscrire à une assurance-vie vous intéresse, sachez toutefois qu’il existe des risques à ne pas négliger. C’est pourquoi il faut faire confiance à une agence expérimentée comme Fortuny. Celle-ci vous informera sur tous les enjeux de ce type de placement, en plus de fournir des stratégies claires selon vos attentes. Ce formulaire ci-dessous vous permettra d’être en contact avec l’un de leurs experts.

Mieux organiser sa succession avec l’assurance-vie

Vous l’aurez compris, l’assurance-vie présente de multiples avantages. Mais vous pouvez optimiser les abattements disponibles en réorganisant votre succession. Pour ce faire, il est fortement recommandé de faire vos versements avant vos 70 ans.

Pour les parents, rappelez-vous que vous disposez de 100 000 euros d’abattement par enfant pour la part de votre patrimoine dans la succession. En cumulant ce montant avec celui des exonérations susmentionnées, vous pouvez transmettre une somme plus conséquente à vos enfants.

Horizon Retraite est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

antoine laurent horizon retraite
Antoine Laurent

Expert en planification financière, Antoine guide les lecteurs d'Horizon Retraite à travers les méandres du système de retraite français. Il offre des conseils pratiques et des analyses pointues pour une retraite sereine.

Voir tous ses articles