Déclaration d'impôt automatique voici 3 erreurs fréquentes à vérifier avant de valider votre déclaration

Déclaration d’impôt automatique : voici 3 erreurs fréquentes à vérifier avant de valider votre déclaration

La déclaration d’impôt est une tâche de longue haleine. Pour vous faciliter la tâche, l’administration fiscale a pré-rempli les revenus au préalable.

Bien que la déclaration automatique soit intéressante, il faudra vérifier les 3 erreurs suivantes avant de la valider. Focus !

Ne pas prendre le temps de vérifier le contenu de la déclaration

Près de 10 millions de foyers ont le droit de bénéficier de la déclaration d’impôt automatique, comme l’a affirmé la direction générale des finances publiques ou DGFiP. D’ailleurs, cette dernière a déjà envoyé un courrier ou un mail aux personnes éligibles.

Et même si cette opération a été instaurée pour vous faire gagner du temps, ne pas vérifier le document pré rempli pourrait vous induire en erreur. Il se peut en effet qu’il y ait omission de certains détails.

Pour éviter les mauvaises surprises dans quelques mois, rendez-vous directement dans votre espace personnel sur le site du gouvernement. Ensuite, entrez votre identifiant avant d’appuyer sur « vérifier les données de ma déclaration », puis cliquez sur « déclaration automatique » ou « compléter ou rectifier ma déclaration ».

Si vous n’avez pas un ordinateur au moment où vous souhaitez faire le contrôle, installez l’application des impôts du gouvernement sur votre mobile.

Ne pas affirmer votre éligibilité à la déclaration d’impôt automatique

Si vous étiez éligible à cette pratique depuis 2 ou 3 ans, cela ne signifie pas que vous le serez encore cette année. En effet, en cas de changement de situation comme une naissance, un divorce, un mariage ou un changement d’adresse (déclaré au fisc), vous ne ferez plus partie des bénéficiaires, malheureusement.

Si vous avez conservé votre habitude des années précédentes, cela signifie que vous n’allez pas vous soucier de faire votre déclaration. Ce qui entraînera une majoration allant entre 10 à 40% en fonction du retard.

Oublier de cocher les cases pour les réductions d’impôt

Si vous faites appel aux services à la personne ou si vous demandez la garde de vos enfants hors domicile, vous pourrez bénéficier de crédits d’impôts. Un détail qui n’est pas forcément indiqué dans la déclaration préremplie. Pour y remédier, prenez le temps d’examiner chaque case correspondante.

Pareil pour l’abattement professionnel, la déduction de pension alimentaire, la réduction d’impôt pour les frais de scolarité, les frais d’Ehpad, les dons, etc, mais également les revenus annexes issus d’une location ponctuelle sur Airbnb.

Il est à noter que la déclaration d’impôt automatique est aussi disponible en version papier. Elle contient 4 pages en tout, dont la première renferme toutes les informations indiquées par le fisc.

N’oubliez pas de vérifier les détails sur vos données personnelles telles que votre situation familiale, vos charges et revenus, vos coordonnées bancaires ainsi que la partie « impôt estimatif ».

Horizon Retraite est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

antoine laurent horizon retraite
Antoine Laurent

Expert en planification financière, Antoine guide les lecteurs d'Horizon Retraite à travers les méandres du système de retraite français. Il offre des conseils pratiques et des analyses pointues pour une retraite sereine.

Voir tous ses articles