Rente viagère y-a-t 'il forcément un gagnant et un perdant

Rente viagère : y-a-t’il forcément un gagnant et un perdant ?

La rente viagère est une formule qui permet à l’épargnant d’avoir des revenus plus réguliers. Bien qu’elle présente ce gros avantage, elle reste encore très peu plébiscitée par les Français.

Mais, dans ce système, y-a-t ‘il forcément un gagnant et un perdant ? Réponses dans cet article.

Pourquoi la rente viagère ne séduit pas les Français ?

La rente viagère est souvent proposée dans plusieurs types de placements comme le plan d’épargne retraite, l’assurance-vie ou encore le plan d’épargne en actions. Au lieu d’opter pour une sortie en capital, ce qui permet d’encaisser l’argent en une seule fois, vous choisissez de le recevoir en plusieurs fois sur plusieurs années.

Une pratique particulièrement intéressante pour ceux qui ont une espérance de vie plus longue. Au contraire, si vous avez une pathologie ou autre, il vaut mieux trouver une autre alternative. La raison ? Vous ne pourrez pas jouir entièrement de la totalité de votre argent, puisque le capital restant à votre décès revient à la compagnie d’assurance. Vous êtes perdant.

La rente viagère reste quand même intéressante sur certains aspects

La rente viagère peut être une alliée idéale pour protéger son conjoint survivant. En effet, au décès du titulaire du contrat ou du support d’épargne, ce sera son partenaire qui percevra la rente. Il s’agit ici de ce que l’on appelle la réversion.

Elle peut être totale c’est-à-dire que ce dernier reçoit l’entièreté de la somme qui était versée au bénéficiaire initial. Mais, elle peut aussi être partielle. Tout dépend de l’âge du conjoint survivant.

Dans tous les cas, il existe un système de calcul qui interroge encore de nombreux épargnants. Pour déterminer le montant annuel de la rente, voici la formule : capital épargné divisé par 35 pour une liquidation totale à 65 ans, contre un coefficient de 29 à l’âge de 70 ans. Le résultat est généralement autour d’une centaine d’euros par mois.

Il est à noter que la rente viagère est soumise à l’impôt sur le revenu. En revanche, elle bénéficie d’un abattement qui arrive à hauteur de 70 % au-delà de 70 ans et de 30% pour les moins de 50 ans. Concernant la fraction imposable, elle est assujettie aux prélèvements sociaux de 17,2%

La sortie en rente du PEA : bonne ou mauvaise idée ?

Si vous avez un plan d’épargne d’actions, vous pouvez privilégier une sortie en rente. Vous avez la possibilité d’effectuer un rachat après seulement 5 ans de détention. Ce qui est très avantageux puisque seuls les prélèvements sociaux sont appliqués sur vos gains. Et cela se révèle d’ailleurs plus intéressant que l’assurance vie.

Vous pourrez ainsi garder l’avantage successoral de cette dernière. Sachez que si vous convertissez vos gains en rente, cela occasionne des frais d’arrérages dont la somme varie d’une compagnie à l’autre.

Horizon Retraite est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

antoine laurent horizon retraite
Antoine Laurent

Expert en planification financière, Antoine guide les lecteurs d'Horizon Retraite à travers les méandres du système de retraite français. Il offre des conseils pratiques et des analyses pointues pour une retraite sereine.

Voir tous ses articles