Trop perçu sur votre paiement de la retraite Que faire dans cette situation

Trop perçu sur votre paiement de la retraite ? Que faire dans cette situation ?

Le scandale du trop perçu n’a pas fini de faire polémique. Abasourdis, les retraités concernés doivent rembourser jusqu’à 100 000 € de chômage. Etat des lieux !

Faites-vous partie des retraités contraints de rembourser un trop perçu ?

Des seniors demandeurs d’emploi ont perçu par erreur l’allocation chômage à la place de leur pension de retraite. En chiffres, pas moins de 2 500 Français sont concernés par cette situation contraignante.

Des personnes qui se rapprochent de l’âge de départ à la retraite à taux plein. Il s’agit d’un rapport établi par le médiateur de France Travail (ex-Pôle emploi). D’après ce document, 100 000 dossiers doivent encore passer au crible dans toutes les régions.

Face à cette situation problématique, France Travail réclame aux seniors concernés le remboursement de ces trop-perçus. Les sommes en question sont chiffrées de 5 000 à 100 000 € par tête. Or, il n’y a pas de versements rétroactifs des pensions de retraite prévues sur cette même période.

D’après une ancienne chômeuse, France Travail lui demande de restituer environ 10 000 € de trop-perçu d’ici à une semaine à cause d’une communication défaillante entre les organismes publics. A titre de comparaison, cette somme correspond à 6 mois d’allocations. L’ancienne chômeuse précise qu’elle perçoit 1 100 € par mois. Pour rembourser le montant indiqué, celle-ci doit faire des restrictions budgétaires sur tous les plans. Bien entendu, cette retraitée reste confuse.

Voici quelques pistes à creuser pour sortir de cette situation contraignante

Bien que les retraités concernés par ce remboursement forcé soient un peu perdus, il faut chercher des solutions ad hoc. À défaut, la situation risque de s’aggraver. En principe, France Travail transmet un courrier à la personne pour que la demande de remboursement soit effective. Le cas échéant, il est possible de la contester dans un délai légal de deux mois.

D’après les juristes, la meilleure solution consiste à formuler une demande de suppression de la dette en effectuant un recours. Il s’agit en l’occurrence d’une procédure juridique visant à éponger les créances d’un individu sans liquidation judiciaire. En choisissant cette voie, faites votre demande par écrit. Recueillez et conservez bien tous les justificatifs de votre situation financière et familiale.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, vos arguments doivent être plausibles et logiques. Vous pouvez, par exemple, préciser que vous n’avez pas touché votre retraite en même temps lors de la perception de ces allocations de chômage. L’erreur à éviter est de souscrire à un crédit pour rembourser la somme indiquée par France Travail.

Pour l’heure, la seule solution retenue consiste à échelonner le remboursement du trop-perçu. Face à cette situation, France Travail s’active en s’engageant à analyser chaque dossier au cas par cas. L’objectif est de trouver une solution ad hoc plus rapidement. Malgré ses efforts, de nombreux seniors se trouvent encore dans une impasse administrative.

Horizon Retraite est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

antoine laurent horizon retraite
Antoine Laurent

Expert en planification financière, Antoine guide les lecteurs d'Horizon Retraite à travers les méandres du système de retraite français. Il offre des conseils pratiques et des analyses pointues pour une retraite sereine.

Voir tous ses articles